Inscription/Connexion

évaluation modélisation & reporting conseil en financement données de marché formation professionnelle

inflation anticipée et croissance à l'infini

Gonzague Chaussois

Dans un contexte d’inquiétude concernant le risque déflationniste, il nous semble intéressant de revenir sur les approches retenues en matière de modélisation du taux de croissance à l’infini.


Par Gonzague Chaussois - Associé Acuitem
Contact : gonzague.chaussois@acuitem.com



Le taux de croissance à l'infini

La modélisation du plan d'affaires sur le long terme

La réalisation d’un plan d’affaires peut nécessiter de s’interroger quant à l’évolution de ce dernier sur le long terme. Les praticiens s’accordent généralement pour retenir un taux de croissance à l’infini constant. De notre point de vue, ce dernier doit être compris entre l’inflation anticipée et la croissance nominale à venir du marché sur lequel évolue l'actif (croissance réelle + inflation).

Un taux de croissance encadré par l'inflation et l'évolution du marché







Croissance du marché




Inflation anticipée

INCOHERENT :
L’actif finit par devenir plus important que son marché.

COHERENT :
L'actif se maintient au sein de son marché.

INCOHERENT :
La valeur de l’actif finit par être inférieure au prix d'une baguette de pain.


Sauf cas extrèmes dans lesquels l'inflation anticipée serait supérieure à la croissance du marché (croissance réelle du marché négative), nous privilégions comme taux de croissance long terme l'inflation anticipée. Celle-ci respecte en effet les exigences de la norme IAS 36, la logique économique et peut être aisément déterminée.

Cohérence entre taux de croissance et flux terminal

La réflexion autour du taux de croissance ne doit pas occulter la détermination précise de la dernière année du plan d'affaires. Plus le taux de croissance à venir sera élevé et plus les investissements seront importants réduisant ainsi d'autant le flux normatif. On remarquera à cet égard que dans certains cas, lorsque la rentabilité de l'actif est égale au taux de rendement attendu par les investisseurs par exemple, le taux de croissance à l'infini n'a pas d'impact sur la valeur.

Accédez aux données de marché publiées par Acuitem (beta, prime de risque, etc.)

Détermination de l'inflation anticipée

Le point mort d'inflation

Si la croissance nominale à venir du marché sur lequel l'actif évolue est difficile à mesurer, il est en revanche possible de déterminer l’inflation anticipée à partir des OAT indexées sur l’inflation. L’Etat français a en effet émis différents emprunts dont le coupon ainsi que le nominal sont indexés sur l’inflation. Le taux d’inflation futur permettant d’égaliser le rendement de ces emprunts avec celui d’emprunts classiques se nomme le point mort d’inflation, il correspond à l’inflation anticipée sur les marchés.

L'inflation anticipée aujourd'hui

L’Agence France Trésor publie périodiquement le taux d’inflation anticipée en s’appuyant sur différentes maturités d’OAT. En retenant une méthodologie similaire, nous aboutissons aux résultats suivant en date du 1er septembre 2014 :

Une inflation en baisse

L'inflation dont le maintient à un niveau de 2% est l'un des principaux objectifs de la BCE est en ralentissement depuis quelques mois. Le passage du taux à 9 ans (15 ans) de 1,8% (2,08%) à 1,35% (1,62%) en l'espace d'une année illustre sans aucun doute le retour de ce sujet dans l'actualité économique française de ces derniers jours.

Mentions légales